Skip to end of metadata
Go to start of metadata

Modèle de gouvernance

Le modèle de gouvernance TOGAF est rappelé pour comprendre la mise en oeuvre:

  1. La ligne directrice est définie en Amont dans la vision de l'architecture (A).
    1. Celle-ci définit les enjeux et les objectifs à atteindre

  2. Sur la base de ces objectifs, l'architecture du métier (B) est construite avec les perspectives
    1. Processus métier
    2. Cartographie fonctionnelle des domaines
    3. Organisation et flux des données métier
    4. Les Services fonctionnels à mettre à disposition dans la cible.
    Le métier définit alors ses exigences plus finement (principalement les gains dans les processus impactés). Les indicateurs de performance sont identifiés.

  3. L'architecture applicative (C) prend le relai en définissant
    1. les patterns de médiation dans les échanges applicatifs
    2. les principes et outils de mise en oeuvre communs
    Les contraintes projets doivent être des entrants parallèles afin de respecter:
    1. les performances attendues
    2. les SLA nécessaires
    3. les délais de production
    4. l'adéquation avec les contraintes de production.
    Les architectures de solutions transverses sont clarifiées et implémentées:
    1. Architecture SOA
    2. Architecture API
    3. Compléments transverses
    4. etc.
    Les architectures conçues de manière génériques pour les projets:
    1. Architecture microservices
    Il est essentiel de définir le périmètre et les limites de responsabilités de ces solutions.

  4. Les applications ainsi designées sont déployées dans une infrastructure (D) garantissant
    1. la performance
    2. la sécurité
    3. le stockage
    4. l'élasticité
    5. sa bonne supervision. 
    Les contraintes suivantes sont des exigences majeures dans les prises de décision de cette étape:
    1. coût de possession et d'exécution, 
    2. la capacité de supervision 
    3. la formation des équipes,
    4. l'automatisation des mises en production.
  5. La prise en compte des opportunités commerciales et business (E) ainsi que les plans de migration (F) qui ne sont pas prise en compte dans cet espace de Gouvernance EA.
    Il s'agit principalement de dessiner les cibles intermédiaires pour atteindre la cible finale.
    Les opportunités viennent apporter de nouveaux objectifs à la cible actuelle.

  6. La gouvernance de l'implémentation (G) permet de piloter les orientations technologiques à suivre. 
    Les évolutions de ces architectures sont pilotées aussi par les retours de la Production. Les indicateurs de QoS des solutions sont essentiels dans ce feedback ancré sur la réalité du terrain.

  7. La gestion du changement (H) est une problématique humaine centrale à la réussite des mises en oeuvre des solutions proposées et pilotées par l'équipe d'EA. 
    Cette communication passe par:
    1. une formation aux outils d'analyse et de modélisation
    2. une approche par projet Pilote pour garantir le succès des mises en oeuvre
    3. un accompagnement proche lors de l'utilisation de nouvelles solutions.


Perspectives

La démarche proposée classifie des objectifs dans les différentes perspective précédentes:

Il est plus facile de se focaliser sur un objectif tangible et réduit. C'est pourquoi les objectifs sont définis par perspective. Chaque sous-partie présente les objectifs et détaille la cible à atteindre.

Vues de la gouvernance

Objectifs regroupés

  • No labels